© 2013 Héloïse et Johan Schueremans
Génétique des rouges

 

Partie 1: Génétique: Les différents rouges: Extended red, Rouge, Non rouge, rouge perdu



Introduction:

Quand nous parlons de bettas rouges, nous devons faire la distinction entre le Rouge "basique" et le rouge étendu. De fait, on parle de rouge étendu lorsque le corps comme les nageoires sont intégralement rouges (un beau rouge bien brillant). Le rouge "basique (en fait, le rouge "normal", dans le sens où c'est celui que l'on trouvait à l'origine) se trouve sur des poissons dont le corps est foncé, et les nageoires rouges.
La différence est que, dans le cas du rouge étendu, la pigmentation rouge se retrouve sur une couche "blonde", et non noire.

Le gène non rouge, quant à lui est plutôt synonyme d'absence de rouge. On le retrouve par exemple dans les opaques. En fait, ce gène est responsable de la formation de pigments jaunes en lieu et place des pigments rouges. On aura donc à faire à des bettas jaunes, n'ayant aucune trace de rouge.

Le rouge perdu est un peu particulier. C'est un gène (?) que l'on trouvera dans les marbrés ainsi que dans les papillons non rouges. Certains jeunes poissons, possédant ce gène peuvent avoir du rouge, mais celui ci disparaitra complètement quand le poisson arrivera à maturité.

Enfin, il existe un gène pour les bettas à motif papillon rouge.


Principaux gènes liés à la coloration:

Extended Red = Rouge étendu ER :

Les poissons possédant cette coloration sont ainsi dénommés parce que la couleur est diffusée sur l'ensemble du corps (du bout de la gueule jusqu'au bout du pédoncule caudal) et sur l'ensemble des voiles. L'intensité et la distribution du rouge ont donc été étendues à l'ensemble du poisson. Un betta "Red Extended" idéal ne devrait en aucun cas présenter d'iridescence ou d'écaille noire, mais cela est très rarement le cas. En effet, pour améliorer la forme de leurs souches, les éleveurs croisent régulièrement les rouges étendus avec des souches ayant de l'iridescence, mais possédant une meilleure forme. Malheureusement, il est alors difficile d'éliminer l'iridescence de la souche par la suite. L'irisation sera traitée dans une autre fiche.
Le gène rouge étendu (ER) est dominant par rapport au gène Rouge normal (NR), mais aussi par rapport au gène non rouge (nred). Nous allons maintenant plutôt parler d'allèles en ce qui concerne ER, NR, etc. Ceci afin de respecter la terminologie exacte.


Un betta rouge étendu (Extended red) par Aquastar71 (On voit d'ailleurs de l'iridescence Cool )


Rouge Normal NR:

L'allèle codant pour le rouge normal sera donc noté NR. A l'état naturel, la pigmentation rouge est la première couche suivant la couche noire. L'irisation n'apparaissant qu'en couche suivante avec le bleu et le vert.
La répartition de cette pigmentation se fait généralement sur Les nageoires pelviennes, les nageoires caudale, anale et dorsale. Si le poisson présente deux allèles NR (noté NRNR) il aura alors les nageoires rouges, et le corps plus foncé. L'allèle NR est récessif par rapport à celui vu précédemment, le rouge étendu (ER).


Un Mâle Rouge "Normal" de chez Siamimbellis. (Je changerai la photo avec un mâle dont le corps est plus foncé encore, mais je n'ai pas actuellement accés au PC sur lequel elle est stockée).

Non Rouge ou Bettas Jaunes nred:

D'après le docteur Gène Lucas, la couleur jaune chez les bettas n'est pas due à l'action d'un gène particulier. Il n'existe pas de gène jaune produisant le phénotype jaune chez le betta. Le Docteur Gène Lucas a dénommé ce phénotype comme étant le "non-rouge" . Cet allèle non-rouge, récessif, donne des bettas qui seront jaunes là où ils devraient être rouge. Les raisons pour lesquelles il n'a pas nommé cet allèle de "Gène jaune" :
1. Le terme "non-rouge" avait déjà été employé pour parler d'anormalités semblables dans d'autres organismes.
2. Pour éviter que la majorité des gens fasse la confusion en pensant qu'il existait un gène jaune codant pour le phénotype jaune.
Quelques exemples:
- les "Pineapples": Ces poissons sont le résultats de bettas rouge étendu exprimant l'allèle non-rouge en lieu et place du rouge . Les Pineapples ne sont pas des bettas jaunes "propres" dans la mesure où ils présentent des écailles noires.
- les "Oranges"
Les bettas oranges sont issus d'un développement relativement récent . L'allèle nr2 implique une couleur rouge/jaune (orange) plus importante. La couleur orange n'est pas facile à maintenir. Les croisements orange X orange semblent donner au fil des générations des bettas avec une couleur de plus en plus délavée, à l'inverse de ce qui est recherché. Apparemment les croisements réguliers avec une souches "dark orange" semblent être la solution pour éviter ce phénomène.

Quelques jaunes en photo:




Mâles issus de chez Aquastar71

Un orange en photo:


Aussi de chez aquastar71

Ces photos ne sont que des aperçus des différentes variantes et intensités de "jaunes" pouvant être exprimés. Le jaune peut aller du jaune très pâle à un jaune beaucoup plus soutenu. De même pour le orange.

L'allèle codant pour un phénotype jaune sera noté nred1 et celui codant pour le orange sera noté nred2.

Rouge perdu Rl:

Le gène rouge perdu entraine la disparition de la couleur rouge présente chez certains jeunes alevins lorsque ceux-ci deviennent matures. Ce phénomène peut n'être que partiel, mais il peut aussi être bien souvent total. Il peut arriver, lorsque le poisson devient âgé ou bien que les nageoires ont été abîmées, que la coloration rouge se re-développe.
On suppose que ce gène aurait été introduit avec la mutation "marbrée", ceci du fait que les marbrés ne montrent aucune coloration rouge.
Cependant, le "rouge perdu" est dû à un gène bien distinct de celui du "marbré" (qui affecte la coloration noire), le gène "rouge perdu" Rl. La mutation "rouge perdu" s'exprime de manière extrêmement variable et est dominante sur tous les autres gènes rouges, exception faite du rouge étendu (ER).
En croisant des bettas "rouge perdu" avec de bons bettas cambodges, il est aisé d'obtenir des bettas pastels.

Papillon rouge Vf :

Le motif papillon peut s'exprimer de différentes manières; certains bettas ayant une légère bande blanche ou non colorée entourant le rouge des voiles, d'autres dont les voiles sont presque intégralement non colorés ou blancs, avec très peu de rouge. Il existe cependant une infinité de possibilités quant à la répartition des couleurs. Le betta papillon idéal aura une répartition équivalente entre le rouge et le blanc (ou le "non coloré" sur les voiles.
Ce patron de coloration est dû à un gène nommé "gène voiles panachés" noté: Vf . Cette mutation est dominante mais les effets sont extrêmement variables d'un poisson à un autre, y compris dans un même frai. En règle général, peu de sujet ici d'un même frai possèderont le patron idéal, alors qu'une très large majorité possèdera un patron de coloration médiocre.
Note: Quand un betta possède le gène nageoires panachées et qu'il est aussi porteur de noir mélano, il est possible que les bords des nageoires blancs soient en fait noirs.


Un magnifique mâle Rouge HMDT BF de Siamimbellis que j'ai eu en ma possession.

Conclusion:

Vous imaginez assez facilement le nombre de possibilités liées aux gènes "rouges"... Vous trouverez un tableau récapitulatif des dominances entre ces différents gènes dans une seconde fiche intitulée "Partie 2: Génétique: Les différents rouges, tableau de dominances entre les gènes et carrés de Punnett".