© 2013 Héloïse et Johan Schueremans
L'avitaminose



Informations générales:

On le sait, beaucoup de vendeurs animaliers nous conseillent de nourrir nos bettas avec des vers de vase rouges (congelés bien souvent), et assez rarement avec des nourritures plus complètes. Même si ce comportement tend à diminuer, du fait de l'arrivée de certaines nourritures lyophilisées, il reste assez répandu, et nombre de bettas finissent par se retrouver complètement anémiés, voir, finissent par mourir.
Encore une fois, un poisson a besoin d'une nourriture variée, lui apportant l'ensemble des nutriments qui lui sont nécessaires, et que donnés seuls, les vers de vases ne peuvent décemment pas lui apporter.
Les jeunes poissons risquent de subir des malformations ou des retards de croissance importants, souvent irrécupérables.
La durée de vie des poissons se retrouve très fortement raccourcie.


Les symptômes:

Les symptômes sont assez divers et variés.
Le poisson souffre d'amaigrissement, d'une perte des couleurs. Sa respiration peut sembler saccadées, parfois au ralenti, d'autres accélérée. 
A des stades plus avancés, la colonne vertébrale se déforme, les voiles se rétractent et semblent
disparaitre.


Traitement:

Une alimentation adéquate évitera l'avitaminose. Au début des symptômes, il est possible de rattraper les dégâts en donnant une alimentation riche, fraîche et si possible vivante, de manière à ce que le poisson soit attiré en voyant les proies vivantes.
Pensez à donner des compléments vitaminés quand l'alimentation de base est trop pauvre (hydrosol polyvitaminé des laboratoires roche (5 à 6 € le flacon en pharmacie), de la vitamine B12, et d'essayer d'adjoindre de la spiruline de temps en temps aux repas).


En résumé, si vous respectez la nature du régime alimentaire du betta, vous devriez éviter très facilement 
l'avitaminose. Vous avez la possibilité d'alterner la composition des repas (grindalls, enchytrées, artémias, 
betta pro, pâtée maison, etc...)