© 2013 Héloïse et Johan Schueremans
Le double queue

 

La forme Queue double (DoubleTail) parfaite





Avertissement

Ces critères, donnés à titre indicatif, ne sauraient remplacer ceux dictés par la CIL ou tout autre organisme reconnu dans le jugement des bettas.

1) Introduction:

Le betta Queue Double doit présenter une caudale séparée en deux jusqu'au pédoncule caudale dont les deux parties sont symétriques et qui se superpose légèrement.

2) Points importants à vérifier:

a) La symétrie:

Si vous tracez une ligne allant du bout de la gueule du poisson jusqu'au bout du pédoncule caudal, alors le poisson doit présenter une symétrie la plus parfaite possible. Le corps devant être séparé de manière équitable, et la caudale coupée par cette ligne "imaginaire" pile en son milieu, les deux parties séparées par cette ligne doivent alors être de mêmes tailles.
Les deux parties de la nageoires caudale doivent présenter une symétrie parfaite.
De plus, on recherche également une symétrie entre la nageoire dorsale et la nageoire anale.

b) L'équilibre entre les nageaoires:

Les volumes des différentes nageoires doivent être en adéquation les uns avec les autres.
Une nageoire anale trop longue, et dépassant largement du bord de la caudale, n'entre pas dans les critères du betta Queue double parfait.
En fait, et schématiquement, le plus simple est d'imaginer qu'un poisson ayant des voiles parfaits permettrait de tracer un arc de cercle regroupant les bords de la caudale, de la dorsale et de l'anale.

Plus les différents voiles entrent dans cet arc "imaginaire" et plus le poisson se rapproche du betta Double queue parfait qui dans ce cas s'appellerait un FullMoon.

c) Bons voiles:

Les voiles doivent être réguliers et uniformes, la caudale doit présentée deux parties symétriques qui se superposent.
La dorsale est plus large avec un minimum de 9 rayons, elle doit être le plus symétrique possible avec la nageoire anale.

d) De bonnes proportions:

Ce point me regarde personnellement: je comprends tout à fait que d'autres personnes ne prêtent pas attention à cet aspect du poisson.
A mes yeux, il faut que l'ensemble du poisson entre dans un cadre. Cadre théorique, qui pour moi, est synonyme de respect des proportions.
En gros, et pour faire simple, la longueur de la caudale doit être égale à la longueur du corps du poisson et le corps suffisamment musclé pour porter les voiles.
Si la longueur de la caudale est plus longue, le poisson semble ramassé sur lui-même, et n'entre pas dans le "cercle" ce qui est d'autant plus gênant avec le Double Queue qui présente de base un corps trapu avec un large pédoncule caudal.

3) Défauts importants à éviter:

Alors, en vrac, voici quelques points à éviter si vous souhaitez vous lancer dans l'élevage de bettas.

Les rayons de la caudale doivent être de longueur égale. Les rayons tordus et courbés sont à proscrire, de même que les poches et les effets ballons dans les voiles.
Une dorsale dont la taille ne correspond pas à la taille de la caudale... En fait, si celle ci est trop petite ou fine. De même, si elle ne se tient pas bien droite lors de la parade. Il faut absolument que le bout de la dorsale ne soit pas courbé lors de la parade.
Une bosse ou un creux sur la ligne du dos ainsi qu'un corps court représentent également une pénalité.

Enfin, si vous souhaitez élever des bettas dans une couleur bien établie, évitez ceux qui présentent des défauts de coloration.


4) Et comme tout se comprend mieux avec un schéma....:




Pour conclure:

Tout ceci n'est que subjectif. Toutefois, si dans l'avenir vous souhaitez concourir, il est nécessaire de respecter ces différents points pour avoir quelques chances Very Happy .
Mais gardez surtout à l'esprit que l'important est d'élever les poissons qui VOUS plaisent. Le tout étant de ne pas reproduire les tares pouvant handicaper les générations suivantes.